HISTORY

Cahiers d’Art is one of the world’s most distinguished publishers of the visual arts. We work directly with artists and their estates to create a revue, books, limited edition books and prints, and catalogue raisonnés – each of which is a celebration of the artist’s individual character and vision.

Founded in 1926 by Christian Zervos at 14 rue du Dragon in the heart of Saint-Germain-des-Prés, ‘Cahiers d’Art’ refers at once to a publishing house, a gallery, and to a revue. Cahiers d’Art was entirely unique: a journal of contemporary art defined by its combination of striking typography and layout, abundant photography, and juxtaposition of ancient and modern art, where writers like Tristan Tzara, Paul Éluard, René Char, Ernest Hemingway and Samuel Beckett often replaced the usual art critics. The early days of Cahiers d’Art coincided with the advent of the Bauhaus, Le Corbusier, of Klee and Kandinsky, and with Zervos’s exploration of primitive art and Cycladic archaeology.

From 1930 until the outbreak of World War II, the journal concentrated on the work of Picasso, Matisse, Braque, Léger, Ernst, Arp, Calder and Giacometti, amongst others. By 1932, Cahiers d’Art had published the first volume of the Picasso Catalogue, a project that would become a life’s work, prepared by Zervos together with Picasso.

Artist collaborations with Cahiers d’Art often yielded original artwork. Joan Miró’s 1934 pochoirs and his Aidez L’Espagne, produced in 1937, and Marcel Duchamp’s Fluttering Heart of 1936, perhaps the world’s first example of kinetic art, are some of the most iconic images ever produced by these two artists.

Christian and Yvonne Zervos organized between two and five exhibitions per year between 1932 and 1970 at the Cahiers d’Art gallery space, including the work of Calder, González, Tanguy, Laurens and Brauner. By 1960, Zervos had published ninety-seven issues of the Cahiers d’Art revue and more than fifty books, including monographs on El Greco, Matisse, Man Ray, and African and Mesopotamian Art. Zervos’s work on the Picasso Catalogue continued from 1932 until his death in Paris in 1970. These thirty-three volumes have since become the definitive reference for Picasso’s work.

HISTOIRE

Les « Cahiers d’art » comptent au nombre des éditeurs de beaux livres mondialement réputés. Nous collaborons directement avec les artistes et leurs ayants droit pour réaliser des livres, des éditions limitées, des revues, des catalogues raisonnés et des lithographies qui sont autant d’hommages à la personnalité et à la vision des artistes.

Fondés en 1926 par Christian Zervos au 14 rue du Dragon, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, « Cahiers d’art » désigne tout à la fois une revue, une maison d’édition et une galerie. Les Cahiers d’art sont un modèle quasi unique : une revue d’art contemporain, à la mise en page et à la typographie audacieuses, abondamment illustrée de photographies, qui fait dialoguer l’art moderne et l’art ancien, et où les poètes et les écrivains, Tristan Tzara, Paul Éluard, René Char, Ernest Hemingway, Samuel Beckett, remplacent avantageusement les critiques d’art.

Les débuts coïncident avec la découverte du Bauhaus, de Le Corbusier, de Klee, de Kandinsky, avec l’assimilation des arts primitifs et de l’archéologie des Cyclades. Des années 30 jusqu’au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, la revue s’est surtout intéressée à l’œuvre d’artistes qui vivaient et travaillaient à Paris, notamment Picasso, Matisse, Braque, Léger, Ernst, Arp et Giacometti. En 1932, les éditions Cahiers d’art avaient déjà publié le premier volume du Catalogue Picasso, un projet qui associait Picasso et Zervos et qui s’étendra sur plusieurs décennies.

Les collaborations des artistes avec les Cahiers d’art ont souvent donné lieu à des œuvres originales. Les pochoirs de 1934 de Joan Miro, celui de 1937, intitulé « Aidez l’Espagne », les « Cœurs volants » de Duchamp, peut-être le premier exemple au monde d’art cinétique, comptent parmi les œuvres les plus emblématiques de ces deux artistes. Christian et Yvonne Zervos organisèrent dans la galerie des « Cahiers d’art » entre deux à cinq expositions par an de 1932 à 1970, dont celles consacrées à Calder, Gonzalez, Tanguy, Laurens et Brauner.

À la date de 1960, Zervos avait publié 97 numéros de la revue Cahiers d’art et plus de 50 livres, dont des monographies sur le Greco, Matisse, Man Ray et l’art africain et mésopotamien. Zervos travailla au Catalogue Picasso de 1932 jusqu’à sa mort, à Paris, en 1970. Les 33 volumes du Catalogue sont depuis devenus l’ouvrage de référence sur l’œuvre de Picasso.

© 2017 Editions Cahiers d'Art.

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Pinterest B&W